Sommaire "Revues France"

 

 

L'ANTHOLOGIE AUTOMOBILE

 

FRANCE

 

1968-1975

 


 

C'est en 1968 que le premier numéro de l'Anthologie Automobile est imprimé. Bimestriel au début et bimensuel pour les deux derniers, ce magazine sera aux dires de son Rédacteur en Chef  André GAGNIARD, le premier à traiter de l'automobile ancienne. Ph.CHARBONNEAUX deviendra Directeur Général et Rédacteur en Chef de la revue en janvier 1971. Il sera accompagné d'une nouvelle équipe de rédaction.

Edité par la "S.E.D.E.T.E.C" Société d'Editions et d'Etudes Techniques il est placé sous le patronage de journalistes et d'hommes de l'automobile tels Philippe CHARBONNEAUX rédacteur de nombreux articles et illustrateur de quelques couvertures, Alexis KOW, Le comte Bernard de LASSEE et Serge POZZOLI pour ne citer que les plus connus.

-

-

 

" La revue Générale des Amateurs et Collectionneurs de Voitures Anciennes"

 

 

Editorial du premier numéro de septembre 1968

 

"J'ai le plaisir de présenter le premier numéro de la "première revue française entièrement consacrée à l'histoire de l'Automobile et à tout ce qui concerne les voitures anciennes".
Paradoxalement, le pays qui avait vu naître le premier véhicule automobile avait peu fait dans ce domaine.
Qu'il me soit permis de remercier très sincèrement tous ceux qui, en acceptant de faire partie du Comité de patronage, nous ont fait l'amitié de nous cautionner en quelque sorte. J'ai conscience de la valeur de ce patronage et notre équipe fera tous ses efforts pour en rester digne.
Nous savons cependant que ce premier numéro n'est pas parfait : nous continuerons donc à lécher notre petit ours.
Mais je voudrais vous demander de nous aider dans cette tâche, vous tous, amis si nombreux qui nous avez fait confiance avant même la sortie de notre premier numéro.
Vos photographies, vos documents seront les bienvenus.
Faîtes connaître autour de vous l'ANTHOLOGIE AUTOMOBILE, notre revue à tous : éditeurs, rédacteurs et lecteurs, formons une même famille liée par un idéal commun."

                                                                      ANDRE GAGNIARD

-

-

 

Le prix de vente en septembre 1968 avait été fixé à 6,5 francs, il passera à 8 francs en septembre 1972 pour revenir à 5 pour les deux ultimes numéros de 1975. Il sera proposé à l'abonnement pour 35 francs les 6 numéros puis à 45 francs.

Si les articles sont majoritairement dédiés à l'automobile par des articles détaillés sur marques et modèles, certains numéros traitent de sujets divers, vélos, motos, engins militaires, miniatures et comme mentionné dans l'éditorial du premier numéro, de tout ce qui concerne les voitures anciennes. 
Dans les dernières pages de nombreuses rubriques viennent compléter la revue, "la vie des clubs, revue de presse, calendrier des manifestations, bibliographie, questions des lecteurs et petites annonces.

A partir du numéro 16 de mars 1971, un inventaire des marques françaises débute, il s'achèvera avec le numéro 27 de 1973.

-

 

N° 9 de janvier 1970, couverture d'A.KOW

Au sommaire:
* Hispano-Suiza
* Mes débuts de styliste par Ph.Charbonneaux
* Citroen 5HP
* 1er sommaire de l'Anthologie
* etc...

N° 19 septembre 1971 : Spécial Salon

A l'occasion du 58ème salon de l'automobile qui fête ses 70 ans, une grande exposition rétrospective est organisée. 80 voitures anciennes sont rassemblées Porte de Versailles. Le magazine nous propose un inventaire alphabétique des principales marques françaises et retrace leur histoire de façon très succincte. Le numéro 20 fera la part belle à cette exposition.

Pour l'occasion l'éditorial est signé JEAN PANHARD. 

-

-

-

-

N°26 novembre 1972 : Spécial 24h du Mans

Rétrospective de la mythique course de 1923 à 1972, elle regroupe plus de 12.000 informations essentielles sur son histoire.
Ce numéro spécial sera exceptionnellement vendu au prix de 10 francs. 

N°32 janvier 1974

Ce numéro, quasi intégralement consacré à Gabriel VOISIN, est la deuxième partie sur trois de l'article consacré à ce grand maître de la mécanique. Il coïncide tragiquement avec la disparition du grand homme fin 1973.

- -

 

 

Le numéro 38 du quatrième trimestre 1975 marque la fin de l'aventure de la revue. Disparue des kiosques fin 1974, elle renaît en octobre 1975 sous une nouvelle présentation.

A 5 francs le numéro et repliée dans son musée de l'Automobile Française à Saint-Dizier, il ne lui sera pas possible de prolonger sa courte carrière.
Dans un dernier édito, Ph.CHARBONNEAUX en appellera aux lecteurs pour sauver la revue, mais le destin était scellé, mettant un terme à 8 années d'existence.